Accueil > Actualités > Quelles démarches d’analyse des risques globale sont possibles pour identifier des actions préventives? Tunisie

Quelles démarches d’analyse des risques globale sont possibles pour identifier des actions préventives?


Le 04 Mars 2019



Il existe un outil à l’ origine de toutes les démarches d’analyse des risques, que celles-ci se déploient dans les secteurs de l’agroalimentaire, de l’industrie hospitaliser, etc. cet outil s’appelle AMDEC (Analyses des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité)

L’utilisation de cet outil (à réserver a une démarche d’analyse globale de risque pour un produit, un processus ou un système complet) permet d’identifier de façon systématique les risques de défaillance, de pondérer les effets de ces défaillances hypothétiques et d’envisager des actions préventives visant à empêcher l’apparition de la défaillance potentielle identifiée.

Cette approche systématique prend du sens lorsque les enjeux en matière de sécurité, de qualité et autres sont perçus comme importants et que les risques sont peu faciles à identifier de façon évidente.

Par exemple, appliquer cette approche dans un hôtel pour identifier les risques liés au processus de préparation des chambres, est surdimensionné et peut même paraître « baroque » pour le personnel.

Une approche de « bon sens » de réflexion sur les risques est souvent suffisante pour développer la démarche de prévention. L’AMDEC se décompose suivants les grandes étapes suivantes :

 Etape 1 : détermination de la probabilité du risque

En s’appuyant sur son expérience, le groupe identifie les pièces du produit ou les activités du processus qui pourraient présenter une forte probabilité de défaillance.

 Etape 2 : détermination des conséquences

Le groupe pondère des effets de cette défaillance en lui affectant une note de gravité.

 Etape 3 : détermination de la détection

Le groupe détermine de quelles possibilités l’on dispose pour détecter la défaillance si elle apparaissait.

 Etape 4 : détermination de la criticité

Le groupe fait ressortir les risques de défaillance les plus critiques, c’est-à-dire ce qui « cumulent » les caractères suivants : une bonne probabilité d’apparition, des conséquences graves et une impossibilité de détecter assez tôt la défaillance

 Etape 5 : définition des actions préventives

Le groupe imagine des solutions pour diminuer les risques, soit en renforçant ce qui apparaît comme une faiblesse du produit ou du processus, soit en prévoyant des détections qui limitent les effets de la défaillance.



Michel BELLAÏCHE
100 Questions pour comprendre et agir.



A LA UNE



Trophée de la Journée Mondiale de la Qualité

Partenaires Certification

Contact

Tél : +216 71 820 749
Fax : +216 71 820 689
Mob : + 216 26 526 100
Email :
   news@forumqualite.com
Statistique de visiteurs
» 1 En ligne
» 22 Aujourd'hui
» 147 Hier
» 347 Semaine
» 1883 Mois
» 26464 Année
» 50897 Total