Accueil > Actualités > Le guide ISO 9001 Version 2015 Algérie Lybie Maroc Mauritanie Tunisie

Le guide ISO 9001 Version 2015

Tunis le 18 Avril 2016.

La révision de la norme ISO 9001 créée un véritable engouement sur le marché de la normalisation et de la certification. Elle reste, avec plus d’un million d’organismes certifiés, la norme de référence au niveau international. Cette nouvelle révision est riche d’enseignements positifs avec une structure révisée plus facilement accessible), un vocabulaire qui intègre les préoccupations des entreprises (exemple : leadership, stratégie, performance, …), de nouvelles thématiques dans l’ère du temps (risques et opportunités, parties intéressées, enjeux, …). Ainsi, d’une manière générale, la révision de la norme ISO 9001 connaît un véritable plébiscite par les acteurs concernés par ce marché. La norme ISO 9001 annonce « un renouveau » qu’il va falloir intégrer dans le fonctionnement des organisations et plus particulièrement dans les Systèmes de Management de la Qualité : Responsables Qualités, auditeurs, consultants, …Toute la profession doit se mettre à niveau pour assimiler ces nouvelles exigences et surtout comprendre le « nouvel état d’esprit » insufflé par cette nouvelle version de la norme ISO 9001.
En effet, se limiter au texte de la norme serait une approche restrictive au regard des véritables enjeux de cette révision. Les « professionnels » de la détection de la « micro exigence » doivent s’obtenir et éviter d’alimenter leur marotte personnelle. Une telle posture est à proscrire. Il est temps de passer à autre chose, d’aborder la certification en faisant preuve de maturité. Le véritable enjeu de cette révision est bien ailleurs. Il faut que la Qualité, par l’intermédiaire de la norme ISO 9001, retrouve sa place dans les organisations.
Il faut qu’elle renoue le dialogue et les relations avec l’ensemble des parties prenantes du SMQ : La direction, les collaborateurs, les fournisseurs, … il faut sortir de la sphère du « spécialiste ISO »pour décentraliser la Qualité et faire de la norme un véritable outil qui contribue à la performance des organisations. Redonner du sens à la Qualité et à la norme ISO 9001 pour éviter qu’après l’effervescence arrive le déclin. En effet, le risque que des organismes arrêtent la certification est bien réel. La question de la « continuité » de l’ISO 9001 est légitime et apparaît pour chaque révision majeure. Combien me coûte la certification et combien cela me rapporte ? Mes clients n’exigent plus la certification, alors à quoi bon continuer ? Encore du changement, on n’arrive pas à maintenir le SMQ et chaque audit externe est une véritable « souffrance » pour se mettre à niveau !!! Autant de réactions légitimes qui peuvent venir du « terrain » et qui sortent du discours « idyllique » du « microcosme Qualité ». il s’agit là de « vraies questions que l’on ne peut pas éviter. La norme ISO 9001 connaît un déficit d’image auprès de nombreux acteurs. Elle ne règne plus d’une manière incontestée comme ce fût le cas à une époque. Sa légitimité est désormais discutée. Ainsi, le risque de voir des entreprises arrêter la démarche ISO 9001 est réel et a été constaté dans le passé. En 2003, soit 3 ans après la publication de la version 2000, on a constaté au niveau mondial une baisse de 11% des entreprises certifiées (plus belle chute dans l’histoire de la norme ISO 9001). Concours de circonstance ou pas, cette période correspondant à l’échéance des 3 années accordées aux entreprises pour se mettre à niveau. Alors qu’en sera-t-il en 2018 ?peut-on éviter de nouveau une telle « chute » ?
Il est en effet intéressant de constater que la norme ISO 9001 s’inscrit dans un « cycle de vie » typique d’un produit.après avoir connu des heures de gloire jusqu’en 2006 avec une croissance en moyenne de 20% par an du nombre d’organismes certifiés au niveau international (exception faite en 2003), la norme ISO 9001 est désormais dans une phase de maturité avec une évolution de 1% en 2014 (après une croissance de 2% en 2012 et de 3% en 2013). Cette moyenne générale cache de réelles disparités entre des régions en effervescence comme l’Afrique qui a une croissance de 5% et des pays comme l’Espagne qui accusent une baisse de 15% en 2014.
Cette nouvelle version de la norme ISO 9001 va-t-elle réussir à s’implanter dans le nouveau paysage des organisations en apportant des éléments de réponse au nouvelles problématiques liées à la mondialisation, à la digitalisation, au nouveau contexte géopolitique, … Les organisations ont l’obligation d’aller à l’essentiel pour assurer leur pérennité. Elles ne possèdent plus le temps de s’offrir des « fioritures », elles ont l’obligation de la performance. Ainsi, dans un tel contexte si la norme ISO 9001 est perçut comme un outil répondant à cette attente, elle a toutes les chances d’assurer sa pérennité. Dans les cas contraire, elle sera en danger surtout si les clients n’exigent plus de façon formelle la certification.
Autant d’éléments « macro-économiques » qu’il convient de prendre en compte dans sa démarche de transition ISO 9001 version 2015. En effet, il faut se poser les bonnes questions sur le contexte et les enjeux associés avant de débuter les travaux. Se mettre en conformité n’est pas la priorité des propriétés. Il convient de prendre de la hauteur pour repositionner le Système de Management de la Qualité dans le fonctionnement général de l’organisation. Le SMQ est-il un réel outil de performance ? Le SMQ contribue t-il à l’amélioration de la satisfaction des clients ? Les utilisateurs sont-ils satisfaits du SMQ ? La Direction fait-elle preuve d’un véritable leadership pour le pilotage du SMQ ? Le SMQ est-il en phase avec la « vraie vie » de l’organisation? … Autant de questions nécessaires pour évaluer la valeur ajoutée voire la réelle création de valeurs du SMQ pour l’organisation. On ne peut plus être dans le « paraître » il convient de changer de dimension. La nouvelle version impose ce changement qui peut correspondre à une véritable opportunité pour transformer son SMQ. Il est important de préciser que la transformation n’est pas synonyme de révolution. La transformation se concrétise par une démarche structurée, réaliste et pragmatique. Il ne faut pas changer pour changer mais changer pour progresser.
Ce guide vous apporte une démarche méthodologique qui dépasse la simple compréhension des nouvelles exigences en vous donnant un fil conducteur pour passer d’une logique d’évolution à une logique de transformation. La première partie de ce guide est consacrée aux changements de paradigmes pour prendre conscience que le SMQ doit tenir compte des nouveaux enjeux. J’ai choisi 5 nouveaux paradigmes qui vont vous permettre de prendre de la hauteur (c’est la phase réflexion). Dans une seconde partie, nous allons aborder les nouvelles exigences de norme ISO 9001 sous forme de questions / réponses (c’est la phase de coaching). Et enfin, une troisième partie présente une méthodologie pour transformer son SMQ. Il ne s’agit pas d’une « recette de cuisine » à appliquer sans « analyse de l’existant » mais de la proposition d’options qu’il convient de déployer si et seulement si vous estimez que votre organisation est « mature » pour accepter le changement préconisé. Il est important dans cette démarche de transformation de tenir compte du contexte. Un outil ne possède pas une performance universelle, il possède une « performance singulière ».

Christophe VILLALONGA
Le guide ISO 9001 Version 2015

 

Trophée de la Journée Mondiale de la Qualité

Partenaires Certification

Contact

Tél : +216 71 820 749
Fax : +216 71 820 689
Mob : + 216 26 526 100
Email :
   news@forumqualite.com
   Contact@forumqualite.com
   commercial@forumqualite.com