Accueil > Actualités > Feu Ali B. GAÏED, le père fondateur de l'INNORPI. Tunisie

Feu Ali B. GAÏED, le père fondateur de l'INNORPI.


Le 23 Mai 2019



Né le 20 novembre 1935 dans, le village de Ouedhref, près de Gabès, au sud tunisien, Feu Ali BEN GAÏED a grandi dans une famille conservatrice imprégnée de valeurs arabo-musulmanes. Son père, feu Hédi Ben Mabrouk BEN GAÏED s’est installé, avec sa famille à Tunis, où il a exercé dans le secteur du bâtiment. Sa femme Mabrouka BEN ROMDHANE a donné naissance à une fratrie de 6 garçons et filles.
Le petit Ali a poursuivi ses études primaires à l’unique école du village d’Ouedhref. Après le déménagement à Tunis, il a poursuivi ses études secondaires à la Sadikiya, où il a obtenu un certificat de fin d’études secondaires générales. De 1965 à 1968, Il poursuit ses études universitaires à la Faculté des sciences à Paris (France), ou il obtient une maîtrise en sciences mathématiques (applications fondamentales).
De 1968 à 1971, il poursuit ses études à l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique de Paris (ENSAE) où il obtient le diplôme d'ingénieur en statistiques économiques. Feu Ali BEN GAÏED était pendant son séjour parisien un exemple de sérieux et de nationalisme.
Après avoir terminé ses études en France, il regagne le pays et intègre, de 1971 à 1974, comme ingénieur, l’Administration Générale de l’Industrie (Ministère de l’Economie Nationale). De 1974 à 1980, il occupe le poste d’expert au Comité consultatif pour les Pays du Maghreb Arabe. A partir de 1980, Feu Ali BEN GAÏED est chargé de la création de la « Direction de l ’Environnement, de la normalisation et du contrôle de la qualité », au sein du Ministère de l’Economie Nationale à la rue Vénézuela. Deux ans plus tard, il est désigné en tant que Président et Directeur Général fondateur, de l'Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI). Il occupera ce poste jusqu’en 1996, date de son départ à la retraite.
Feu Ali BAN GAIED était un parfait bilingue (arabe /français) avec des connaissances assez poussées en langue anglaise. Sa plume traque souvent les erreurs grammaticales et linguistiques contenues dans les écrits de ses cadres, ainsi que tout rapport ou document émanant des comités techniques nationaux, régionaux, ou internationaux.
A partir de 1982 Feu Ali BEN GAÏED, assure le lancement de la nouvelle institution avec une poignée de cadres et d’agents (dont l’auteur de ces lignes), au sein du département de la normalisation, relevant du Centre National des Etudes Industrielles (CNEI), sous la tutelle du Ministère de l'Economie Nationale. C’est cette même équipe qui assumera la rédaction, la traduction, la coordination et la mise en place des assises financières et procédurale, ainsi que de la base juridique (loi et textes d’application) pour le démarrage des activités de la nouvelle institution. Après la promulgation du texte intégral de la loi N° 66 de 1982, sur la normalisation et la qualité, l’équipe déménageait dans un bâtiment flambant neuf (en location) de quatre étages, sis à la rue Ibn El Jazzar, au quartier de Lafayette. C’est à partir de ce moment qu’un plan de recrutement a été mis en place. Le PDG de l’INNORPI a promis que l’institut, sera doté, un jour, d’un siège propre, spécialement conçu pour ses activités. Promesse tenue, grâce au travail sans relâche du Feu Ali BEN GAID avec les ministères concernés.
Ce qui lui a permis d’avoir l’autorisation de faire bénéficier l’INNORPI, d’un terrain propriété du Ministère de l'Agriculture pour construire l'actuel siège de l'INNORPI, sis à la cité El Khadra, à Tunis. Mais les professionnels garderont du Feu Ali BEN GAIED le souvenir de l’homme qui a eu le mérite d’avoir introduit, en Tunisie et à partir de 1985, des référentiels innovants tels le contrôle total de la qualité TQC, les cercles de qualité, la conception du premier et du deuxième plan qualité. Plans multisectoriels qui ont permis l’introduction des concepts du management total de la qualité (TQM), ainsi que des systèmes ISO. Il convient de rappeler, à cet égard, que Feu Ali BEN GAIED a organisé le premier concours des cercles de qualité en Tunisie qui a été attribué en 1985 à la société « Judy ».
Il a à cette occasion invité le professeur japonais, Naoto SASAKI, expert en management de la qualité pour présider le jury et décerner les prix. Naoto SASAKI connait la Tunisie grâce aux efforts de l’homme d’affaires, Feu Béchir Salem Belkhiria, une autre figure du mouvement qualité Tunisie qui longuement présidé l’Association Tunisie-Asie. Feu Ali BEN GAÏED a eu le mérite d’avoir organisé de multiples séminaires et congrès relatifs à la normalisation, la qualité, la propriété industrielle et la métrologie. Il était de ce fait membre dans la plupart des délégations tunisiennes qui représentaient la Tunisie aux réunions et conférences des pays africains, arabes, islamiques, maghrébins et même à l’échelle internationale.
Il a représenté la Tunisie dans les différentes réunions de l'Organisation Internationale de la Normalisation (ISO), l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), Comité Electrotechnique International (CEI), l’Organisation Arabe de Développement Industriel et de la Minéralogie (AIDMO) et membre élu du conseil de l'Organisation Internationale de la Normalisation (ISO de 1985 à 1996). Il était membre de la délégation tunisienne aux négociations de l’Uruguay Round, responsable des problèmes de propriété industrielle. Il a été également élu en 1996 Président du comité pour les questions relatives aux pays en développement (DEVCO) relevant de l’Organisation Internationale de la Normalisation. Il a été élu de 1992 à 1996 Officier de liaison régional de l’ISO pour les pays arabes.
Il a mis son expérience au profit des pays et instances internationales dont le secrétariat général de l’Union Maghrébine Arabe. Le passage du Feu Ali BEN GAÏED à la tête de l'INNORPI durant 14 ans, a permis à l’homme d’avoir une maîtrise totale des questions relatives à la mise en place de l’infrastructure de la normalisation, de la qualité, de la propriété industrielle et de la métrologie en Tunisie. Avantage appréciable qui lui a permis après avoir quitté l’INNORPI de présider les destinées de l'Organisation de la Défense du Consommateur (ODC) de 1997 à 2002.
Feu Ali BEN GAID était :
• Membre du Haut Comité des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales de Tunisie.
• Membre de la Commission Nationale d’Evaluation de la Recherche de Tunisie (depuis1997).
• Président du Comité National relatif à la Qualité des Statistiques de Tunisie.
Feu Ali BEN GAÏED a dédié sa vie entière au développement des concepts de la normalisation et de la qualité dans son pays.
C’est un exemple à méditer par nos jeunes universitaires qui trouveront certainement matière à réflexion pour mener des études biographiques plus complètes. Pour rendre hommage aux mérites de cet homme il faudrait mener un travail de recherches beaucoup plus approfondi.

Zouhaier MARRAKCHI
Ami et confrère du Feu Ali BEN GAIED



A LA UNE



Trophée de la Journée Mondiale de la Qualité

Partenaires Certification

Contact

Tél : +216 71 820 749
Fax : +216 71 820 689
Mob : + 216 26 526 100
Email :
   news@forumqualite.com
Statistique de visiteurs
» 1 En ligne
» 25 Aujourd'hui
» 147 Hier
» 350 Semaine
» 1886 Mois
» 26467 Année
» 50900 Total