Accueil > Documentation > Nouvelles normes Algérie Lybie Maroc Mauritanie Tunisie

Nouvelles normes

 

08/12/2015.


ISO 22322:2015, Sécurité sociétale – Gestion des urgences – Mises en garde de la population, donne des lignes directrices pour élaborer, gérer et appliquer un système de mise en garde d’une population avant, pendant et après un incident ou une catastrophe.
Comme l’explique Haruo Hayashi, Chef de projet pour ISO 22322, « il y a souvent un temps limité pour communiquer et un message spécifique impliquant une mesure concrète doit être diffusé auprès d’un groupe important. Des procédures simples, permettant de faire passer un message efficacement et d’entraîner la réponse souhaitée, peuvent sauver des vies, protéger la santé, et prévenir des perturbations majeures ». Quand survient une situation d’urgence, une alerte a pour objet d’attirer l’attention de personnes, en faisant appel à l’ouïe, à la vue ou au toucher, afin qu’elles prennent des mesures appropriées en termes de sécurité et cherchent à obtenir d’avantage d’informations. La fonction de diffusion d’alerte doit permettre de s’assurer que l’alerte attire au maximum l’attention en tenant compte des caractéristiques et des conditions des populations exposées à un risque, notamment des exigences des groupes vulnérables. ISO 22322 donne des conseils portant sur différents aspects des mises en garde de la population, par exemple en aidant à sélectionner une méthode d’alerte, telle que la télévision, la radio, le téléphone, les journaux ou les haut-parleurs, permettant de diffuser des informations.


08/12/2015.

ISO 22324:2015, Sécurité sociétale – Gestion des urgences – Lignes directrices relatives aux alertes à code couleur, donne des lignes directrices sur l’utilisation de codes couleur pour informer d’un danger une population exposée à un risque, de même que les personnes en charge des premières interventions, tout en exprimant la gravité d’une situation donnée. Les alertes utilisant un code couleur sont utilisées pour informer une population de changements de statut dans un continuum de sécurité ou de danger et l’aider à prendre les mesures appropriées. ISO 22324 permet une meilleure compréhension des alertes s’appuyant sur un code couleur en réduisant les risques de confusion et en incitant à adopter des réponses plus appropriées face à une situation d’urgence.
ISO 22324 décrit différentes couleurs et la façon dont ces dernières devraient être utilisées, par exemple :
• Le rouge est associé à la notion de danger et il convient de l’utiliser pour signaler aux personnes exposées à un risque qu’elles doivent immédiatement prendre des mesures appropriées en termes de sécurité
• Le jaune est associé à la notion de prudence et il convient de l’utiliser pour signaler aux personnes exposées à un risque qu’elles doivent se préparer à prendre des mesures appropriées en termes de sécurité
• Le vert est associé à la notion de sécurité et il convient de l’utiliser pour signaler aux personnes exposées à un risque qu’elles ne doivent pas prendre de mesures particulières
En outre, le noir, le violet, le bleu et le gris peuvent être utilisés pour fournir des messages supplémentaires, tels qu’un danger de mort, un complément d’information, ou l'absence d’informations.
Les services météorologiques, par exemple, diffusent des cartes utilisant un code couleur pour des systèmes d’alerte rapide afin d’annoncer une tempête et d’informer la population du niveau de danger.
Stefan Tangen, Animateur du Groupe de communication de l’ISO/TC 292, explique ainsi qu’« ISO 22322, qui fournit des lignes directrices pour la mise en garde des populations, peut être appliquée en association avec ISO 22324 et d’autres normes en cours d’élaboration sur des sujets tels que le management de la continuité d’activité, la résilience organisationnelle, le management de la sécurité et la lutte contre la fraude et les contrôles ».
www.iso.org


Aménagement durable et résilient – Une nouvelle norme en préparation.

L'ISO travaille actuellement sur une norme pour l'aménagement durable et résilient – ISO 37101. Pensez-vous avoir ce qu'il faut pour nous aider à la mettre au point ? En quoi une norme sur ce thème est-elle nécessaire ? Qu'apportera-t-elle de plus ? A qui s'adresse-t-elle ? Quand sera-t-elle prête ? par Maria Lazarte, le 2 juin 2014.
www.iso.ch


Le premier projet de norme ISO sur l’aménagement durable passe au stade comité (CD).

La norme ISO 37101, qui prévoit des exigences, des lignes directrices, et des techniques et outils d’appui pour l’aménagement durable et résilient, en est maintenant au stade comité (CD). Ce projet de norme est destiné à aider tout type de communauté à adopter un système de management dans une logique durable, intelligente et résiliente, à améliorer sa contribution au développement durable et à évaluer sa performance dans ce domaine. La version CD de la norme ISO 37101, qui est déjà disponible à l'achat, vous montre en avant-première le contenu de la norme avant sa publication, dont la date est prévue en 2016. Le stade CD est la première consultation effectuée dans le cadre de l’élaboration (ou la révision) d’une norme ISO. Les membres ISO qui ont choisi de participer à l’élaboration de la norme ont donc jusqu’au 26 août pour soumettre des observations sur le texte.
par Clare Naden, le 28 juillet 2014
www.iso.ch


Chaque goutte compte dans l’empreinte eau.

L’eau est l’une des ressources les plus précieuses – et essentielles – au monde. Grâce à une nouvelle Norme internationale ISO, il sera maintenant plus facile de préserver cet « or bleu ». La norme ISO 14046, Management environnemental – Empreinte eau – Principes, exigences et lignes directrices, qui paraît aujourd’hui, donnera aux organisations de tous types et de tous secteurs – industrie, pouvoirs publics et ONG – les moyens de mesurer leur « empreinte eau » ou leur impact environnemental potentiel en termes d’utilisation ou de pollution de l’eau. Elaborée par des experts du monde entier, cette norme qui est fondée sur une analyse du cycle de vie, sera utile à différents niveaux :
• Evaluation de l’ampleur des impacts environnementaux potentiels relatifs à l’eau,
• Identification des possibilités de réduire ces impacts,
• Mise en œuvre d’une gestion de l’eau efficace et optimisée au niveau des produits, des processus et des organisations et,
• Fourniture d’informations cohérentes et fiables d’un point de vue scientifique pour la présentation des résultats de l’empreinte eau et leur suivi dans le temps.
Elle tient également compte des facteurs géographiques et temporels et sert à identifier la quantité d’eau utilisée et les changements dans la qualité de l’eau.
Le développement durable est une priorité essentielle pour les pouvoirs publics et les entreprises. La possibilité d’évaluer précisément l’empreinte eau représente donc une étape cruciale dans cet objectif.
par Clare Naden, le 31 juillet 2014
www.iso.ch


ISO 20121:2012, Systèmes de management responsable appliqués à l’activité événementielle – Exigences et recommandations de mise en œuvre.


Rares sont les normes de management ISO publiées de fraîche date à être mises en pratique aussi rapidement, et avec autant de succès, qu’ISO 20121:2012, Systèmes de management responsable appliqués à l’activité événementielle – Exigences et recommandations de mise en œuvre. Les Jeux olympiques de Londres 2012 ont représenté le premier banc d’essai majeur de la norme. ISO 20121 a été élaborée pour contribuer à ce que les événements - célébrations locales ou « méga-événements » comme les Jeux olympiques et paralympiques - laissent un héritage positif du point de vue des avantages économiques, environnementaux et sociaux qu’ils peuvent générer, tout en entraînant un minimum de déchets matériels, de consommation d’énergie ou de contraintes pour les collectivités locales.

Cette nouvelle norme de management a été créée par le secteur événementiel pour le secteur événementiel. Elle est applicable à toute organisation soucieuse d’établir, de mettre en œuvre, d’entretenir et d’améliorer un système de management responsable dans ce domaine. Elle sert ainsi de cadre permettant d’identifier les impacts potentiellement négatifs des événements, de les supprimer ou de les atténuer, et de tirer parti des retombées plus positives grâce à une amélioration de la planification et des processus.
20 Février 2014.



Implication et compétences du personnel : ISO 10018 :2012 aide à appliquer ISO 9001


La norme ISO 10018:2012, Management de la qualité – Lignes directrices pour l’implication et les compétences du personnel, donne un cadre pour obtenir le meilleur des personnes dans la mise en œuvre de systèmes de management de la qualité (SMQ) fondés sur ISO 9001:2008. Elle s’applique à toute organisation, quelles que soient sa taille, son type ou ses activités. Elle est destinée aux responsables, dirigeants, surveillants, praticiens de la qualité, représentants du management de la qualité et responsables des ressources humaines. Son application peut se conjuguer avec celle d’autres normes de systèmes de management. 20 Février 2014.


La nouvelle norme iso 12931 pour lutter contre la contrefaçon.

La nouvelle norme internationale iso 12931 a pour objectif de renforcer la lutte anti-contrefaçon pour tout type d’entreprises. Son nom est explicite : « Critères de performance des solutions d’authentification pour combattre la contrefaçon des biens matériels ».
Selon une étude de l’OCDE, la contrefaçon coûte aux pays du G20 plus de 100 milliards de dollars par an et entraine la suppression de 200 000 emplois dans le monde dont 30 000 en France. Une entreprise sur deux estime être confrontée à ce fléau. Une étude de Bercy a estimé que cela représentait un coût de 6 milliards d’euros par an pour la France. Il était donc temps d’essayer d’aider les entreprises qui en sont victimes.



ISO 22301 :2012-07-31 Sécurité sociétale - Systèmes de Gestion de la Continuité des Activités – Exigences

ISO 22301, la première norme internationale de management de la continuité des activités (MCA ou BCM, « Business Continuity Management »), a été développée pour aider les organisations à minimiser les risques liés à de perturbations de toutes sources. L'ISO a officiellement lancé la norme ISO 22301, « Sécurité sociétale - Systèmes de Gestion de la Continuité des Activités – Exigences », qui devient le nouveau standard de facto pour la gestion de la continuité des activités. Cette norme remplace donc l'actuel standard britannique BS-25999.
ISO 22301 spécifie les exigences pour planifier, déployer, mettre en œuvre, exploiter, surveiller, revoir, maintenir et améliorer en permanence un système de gestion documenté pour permettre de réduire la probabilité d'occurrence d’un événement désastreux, s'y préparer, intervenir et récupérer à la suite de la survenance d’incidents perturbateurs quels qu’ils soient.



Une norme ISO pour réduire l'impact des bâtiments sur l'environnement

Une nouvelle norme ISO 21931-1:2010, a été conçue et approuvée sur le plan international dans le but d'améliorer la performance environnementale des bâtiments. Elle apporte un cadre méthodologique pour évaluer la responsabilisation environnementale de la construction immobilière.



Une nouvelle norme ISO/CEI relative à l’évaluation du risque complète la boîte à outils du management du risque

ISO/CEI 31000:2009, Gestion des risques – Techniques d'évaluation des risques, a été élaborée conjointement par l’Organisation mondiale de la normalisation ISO et la Commission Electrotechnique Internationale CEI. Les risques auxquels sont confrontés les organismes peuvent avoir des conséquences en termes de résultats sociétaux, environnementaux, technologiques, de sécurité et de sûreté, de mesures commerciales, financières et économiques, et avoir des impacts sociaux, culturels, sans oublier qu’ils peuvent toucher à la réputation politique. Quand des risques se présentent, les organismes doivent toujours se demander: «Le niveau de risque est-il tolérable ou acceptable? Nécessite-t-il un traitement plus en profondeur?

La future norme ISO 31000 sur le management du risque

Les organismes et entreprises qui s’engagent à gérer le risque savent qu’ils le feront plus efficacement s’ils appliquent des normes. Ils se créeront ainsi des opportunités maximales avec un minimum de pertes au fil de la réalisation de leurs objectifs. Cet article examine la future norme ISO 31000, qui sera une norme de niveau stratégique, traitant de toutes les formes de risque, y compris les risques sur la sécurité et l’environnement. S’agissant du risque, de nombreux organismes et entreprises consacrent beaucoup de temps à débattre de l’introduction d’un «management holistique» ou d’un «management d’entreprise», voire d’un «management à l’échelle de toute l’entreprise». D’autres se contentent de listes de contrôle (check-list) simples qui, espèrent-ils, satisferont les autorités réglementaires. Mais l’entreprise gagnante est celle qui s’attache à identifier les risques impliqués dans la réalisation de ses objectifs et les gère pour garantir un résultat positif.



Normalisation au CEN sur les services fournis par les instituts de beauté

Lire le document pdf pour plus de détails



Nouvelle Norme ISO sur les produits cosmétiques à faible risque microbiologique

Lire le document pdf pour plus de détails



ISO 26000 : responsabilité sociétale

La Norme internationale ISO 26000, Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale vient d'être adoptée à l'échelle internationale et par l'INNORPI, en Tunisie. Elle apportera aux organisations de tous types du secteur privé et du secteur public des lignes directrices harmonisées, mondialement pertinentes et fondées sur le consensus international d'experts représentant les principaux groupes de parties prenantes. Elle encouragera ainsi l'application des meilleures pratiques de responsabilité sociétale dans le monde.

ISO 26000 a la vocation d'aider les organisations à contribuer au développement durable. Elle vise à encourager les organisations à aller au-delà du respect de la loi, tout en reconnaissant que le respect de la loi est un devoir fondamental pour toute organisation et une partie essentielle de sa responsabilité sociétale.

 

Une norme ISO pour réduire l'impact des bâtiments sur l'environnement

Une nouvelle norme ISO 21931-1:2010, a été conçue et approuvée sur le plan international dans le but d'améliorer la performance environnementale des bâtiments. Elle apporte un cadre méthodologique pour évaluer la responsabilisation environnementale de la construction immobilière.

Tout au long de leur cycle de vie, les bâtiments absorbent des ressources considérables et contribuent à transformer l'environnement. Pour comprendre et mesurer les impacts considérables qu'ils peuvent avoir sur l'environnement, des méthodes d'évaluation sont utilisées afin d'établir la performance environnementale des bâtiments et des ouvrages extérieurs associés.

La construction immobilière est responsable, au niveau mondial, d'environ 40 % des émissions mondiales de carbone, 40 % de la consommation des ressources naturelles et 40% de la production de déchets ISO 21931-1 est une nouvelle étape importante pour réduire l'impact des bâtiments sur l'environnement et réaliser concrètement le développement durable dans la construction.

La nouvelle norme a pour but de combler l'écart entre les méthodes régionales et nationales en fournissant un cadre commun pour leur expression. Elle s'applique à toutes les phases d'un projet de construction - conception, construction, exploitation, maintenance, réhabilitation et déconstruction - pour s'assurer que le produit fini est un bâtiment écologique.

La première édition d'ISO 21931-1 annule et remplace la spécification technique ISO/TS 21031-1:2006.

    Pour acquisition, contactez www.innorpi.tn
 

Trophée de la Journée Mondiale de la Qualité

Partenaires Certification

Contact

Tél : +216 71 820 749
Fax : +216 71 820 689
Mob : + 216 26 526 100
Email :
   news@forumqualite.com
   Contact@forumqualite.com
   commercial@forumqualite.com